Examen complet et rappels

L’outil de base en matière de prévention en santé dentaire.

Toute personne devrait subir un examen dentaire à intervalles réguliers, même si elle maintient une saine hygiène buccodentaire. Ces examens visent à :

  • Prévenir tout problème dentaire
  • Établir un diagnostic sur l’état de la bouche
  • Proposer un plan de traitement approprié, si nécessaire

De plus, certaines conditions ou habitudes de vie peuvent affecter la santé buccodentaire, par exemple la consommation de tabac ou d’alcool, certaines maladies ou encore la prise de médicaments.

L’examen dentaire comprend notamment une évaluation :

  • des dents
  • des gencives
  • de la langue
  • des tissus mous sous la langue
  • du palais
  • de l’intérieur des joues

Le dentiste vérifiera la présence d’infection de gencives ou de caries, l’usure des obturations et tout autre signe inhabituel. Les prothèses dentaires, le cas échéant, sont également examinées.

Le dentiste évaluera également l’état de santé et les habitudes de vie au moyen d’un questionnaire médical. Ce questionnaire porte notamment sur :

  • l’état de santé général
  • les hospitalisations antérieures
  • la prise de médicaments et les allergies médicamenteuses
  • les facteurs de risque, dont la consommation de tabac et d’alcool
  • les antécédents dentaires

Le dentiste peut devoir prendre des radiographies pour établir un diagnostic. Elles sont sans danger, car les patients ne sont exposés qu’à de très petites quantités de radiation, à des endroits ciblés. Le dentiste utilise aussi les moyens nécessaires pour protéger le patient, notamment un tablier de plomb protecteur.

La fréquence

La fréquence des examens dépend des besoins de chaque patient et de plusieurs facteurs, dont :

  • l’état de la santé buccodentaire
  • la régularité dans les soins dentaires quotidiens, notamment le brossage et l’utilisation de la soie dentaire
  • l’état général de santé et les habitudes de vie

L’Ordre des dentistes recommande une visite tous les six mois. Lors de l’examen, le dentiste pourra modifier la fréquence des visites, si nécessaire.

Ce qu’il faut dire à son dentiste

Voici des exemples de changement dont il faut informer son dentiste :

  • Des dents qui se sont décolorées ou qui se sont déplacées.
  • Une grande sensibilité des dents ou des gencives au chaud, au froid ou aux boissons et aliments sucrés.
  • Une décoloration, une sensibilité ou un saignement des gencives lors du brossage des dents ou de l’utilisation de la soie dentaire.
  • Une décoloration de la surface à l’intérieur de la bouche.
  • Une plaie sur la lèvre ou dans la bouche, par exemple un ulcère, qui dure plus de deux semaines.
  • Un serrement ou un grincement des dents, ou encore de la tension musculaire au cou et à la mâchoire.
  • L’apparition de bosses dans le cou.

Il faut également informer son dentiste de tout changement survenu depuis la dernière visite (prise de nouveaux médicaments, maladie, grossesse, etc.).